mercredi 20 septembre 2017

Débat public : La santé mentale en France
Mairie de Deuil-La-Barre
Vendredi 13 Octobre 2017
De 20H00 à 21H30

Le Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital (RPH) qui est présent à Paris et dans sa banlieue organise un débat public qui portera sur la santé mentale en France. Après celui que nous avions organisé à Paris avant les élections du président de la République française, nous réitérons cette proposition dans le 95.
Cette soirée sera l’occasion de discuter autour de la prise en charge du patient et d’échanger autour de l’articulation qu’il est possible de faire entre les différents acteurs de santé.

La santé mentale en France- Débat public

 Vendredi 13 Octobre de 20H00 à 21H30

Mairie de Deuil-La-Barre 1er Etage
 36 rue Charles de Gaulle à Deuil-La-Barre 95170.

Pour venir : Ligne H Gare de Deuil/Montmagny. Bus 256/337


Contact pour réservation :
Léa-Lou Ramel
Tél : 07.64.09.63.99

Entrée gratuite, places limitées.

mardi 19 septembre 2017




Colloque de Psychanalyse à Paris
Les trois temps de l’Œdipe.
Acte 1 : mère, enfant, phallus, l’étoffe d’un désir


La psychothérapeute Diane Sourrouille a le plaisir de vous informer du prochain colloque de psychanalyse à Paris organisé par le Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital (RPH) qui se déroulera le samedi 18 novembre 2017 et portera sur :
Les trois temps de l’Œdipe.
Acte 1 : mère, enfant, phallus, l’étoffe d’un désir

Ce colloque a donc lieu dans le cadre d’un triptyque sur l’Œdipe, il s’agira du premier volet.

La relation entre une mère et son enfant a toujours suscitée de la curiosité, une sorte de mystère à la fois attirant et inquiétant semble nimber ce qui se joue entre ces deux êtres. Que se passe-t-il pour une femme qui devient mère ? Comment un nouvel être s’inscrit-il dans la vie ? Comment les mères font-elles pour occuper leur position de mère sans pour autant devoir abandonner celle de femme ?
Les patients et les psychanalysants nous apprennent sur ce devenir mère et sur ce devenir adulte après la dépendance infantile nécessaire aux premiers temps de la vie.

A partir de notre clinique, nous espérons que ce colloque de psychanalyse permettra d’ouvrir une réflexion autour de ce premier temps dans la construction œdipienne.
Nous vous attendons donc nombreux pour échanger et discuter sur ce thème :
Les trois temps de l’Œdipe.
Acte 1 : mère, enfant, phallus, l’étoffe d’un désir

le samedi 18 novembre 2017 à Paris.

Pour vous inscrire, merci d’envoyer le bulletin d’inscription que vous trouverez en pièce jointe avec le descriptif de cette journée d’étude.

Pour plus d’information sur les colloques organisés par le RPH : http://www.rphweb.fr/colloques-1.html










vendredi 12 mai 2017

Je l'aime moi ! - Diane Sourrouille


Le RPH - École de Psychanalyse vous présente son XXXIIe colloque :
Amour et transfert: au coeur de la clinique psychanalytique






Tout est mystère dans l'Amour
Ses flèches, son carquois, son flambeau, son enfance 1

De l’amour de soi à l’amour de l’autre, l’amour anime et nous pousse à vivre. Mais, quand il s’enflamme et devient passion de l’être, l’amour fait mal. Relation fusionnelle, conflictuelle, besoin pathologique d’aimer ou d’être d’aimé, lien d'emprise... quand la dépendance extrême emboîte le pas au sacrifice de soi alors, soudain, la haine se met à chasser l’amour qui se meut en pure souffrance.

La clinique psychanalytique témoigne largement de la multitude de ces visages au cœur du transfert. Cet « amour authentique »2 qui se retrouve précipité dans la cure prend ici la teinte propre aux nuances de l’infantile. Freud le qualifiait d'amour de transfert qui, de par l'ambivalence de l’être, constitue aussi bien le moteur de la cure que la plus forte résistance qui puisse s'y opposer.

Comment ces différentes facettes de l’amour se parlent-elles dans la clinique psychanalytique ? Du désir d’amour au désir de savoir, comment le psychanalyste opère-t-il dans le maniement du transfert ? Comment l'être peut-il sortir de cette passion qui le touche en plein cœur et implique tant de souffrance dans sa vie ? L'école du RPH vous propose d'interroger ensemble ce mystère dans l’amour et d’explorer ses expressions dans la cure.

Pour plus d'informations:

RPH
33, rue Jean-Baptiste Pigalle – 75009 Paris
www.rphweb.fr
Le RPH dispose d’un Service d’Ecoute Téléphonique d’Urgence (Setu ?). Ce service fonctionne 7j/7, 24h/24.
01.45.26.81.30

mardi 28 mars 2017


Débat public :

La santé mentale en France

Jeudi 13 Avril 2017 



Le Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital (RPH) organise une discussion qui portera sur la santé mentale en France. 

Nous avons invité les onze candidats officiels à la campagne présidentielle à participer à cette discussion ou à envoyer un(e) représentant(e).

Cette soirée sera l’occasion de discuter des propositions des différentes écoles de psychanalyse et de leurs articulations avec le champ, plus vaste, de la santé mentale, et d’échanger avec les candidats à la présidence de la République.
 

Débat public :

La santé mentale en France  

 

Jeudi 13 Avril 2017 de 20h00 à 23h30

FIAP Jean Monnet – Salle Berlin
30 rue Cabanis 75014 Paris
Métro ligne 6 : Glacière ou Saint-Jacques
 

Places limitées, droit d’entrée : 10€.


Inscription et information :

Laetitia GALIAN
Lundi au vendredi : 12h-20h
01 48 00 97 96
secretariat.rph@orange.fr
 

 

lundi 13 mars 2017

Trouver un psychologue à Paris


Trouver un psychologue pas cher à Paris : la Consultation Publique de Psychanalyse à Paris  (CPP)


Un grand nombre de personnes souhaitent trouver un psychologue pas cher à Paris. Nous pouvons remarquer qu’en effet l’idée qu’une thérapie avec un psychothérapeute ou un psychanalyste ne serait accessible qu’à une population aisée est toujours très présente. Or lorsque l’on se penche sur le sujet, nous pouvons nous rendre compte qu’il existe des structures qui permettent à toute personne qui souhaite débuter une psychothérapie ou une psychanalyse à Paris de pouvoir avoir accès à des cliniciens de qualité.
Je pense ici à la Consultation Publique de Psychanalyse à Paris  (CPP) mise en place par le RPH. Elle est également présente en région parisienne comme dans le 78, le 94, le 77 ou le 95. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter la page : http://www.rphweb.fr/consultation-publique-de-psychanalyse-1.html
La CPP n’a pas pour vocation de proposer des séances gratuites mais, dans un engagement avec la cité et pour tenir compte de la situation économique et sociale de chacun, la consultation sera en fonction des moyens de la personne.
Cette démarche permet de mettre en relation un être qui a le désir d'occuper la position de psychothérapeute ou de psychanalyse et un être en souffrance qui, dans un premier temps, a le désir d'apaiser ce qui le fait souffrir, ses symptômes. 
Les personnes qui recherchent un psychologue pas cher à Paris peuvent le faire pour de nombreuses raisons. Ils souffrent d’angoisse, de phobie, d’anxiété, de tristesse, de troubles du sommeil, d’idées suicidaires. Parfois ce ne sont pas des pensées mais une maladie (cancers, hépatites) ou des symptômes corporels (démangeaisons, raideurs, douleurs) qui vont pousser une personne à vouloir contacter un psychanalyste en région parisienne.

Pour prendre rendez-vous dans le cadre de la Consultation Publique de Psychanalyse (CPP), vous pouvez contacter le 01.73.77.20.99.
Pour en savoir plus sur le cabinet de la psychothérapeute Diane Sourrouille, rendez-vous sur son site : www.psychologue-sourrouille.com

mercredi 8 mars 2017

Colloque de Psychanalyse à Paris
Amour et transfert
Au cœur de la clinique psychanalytique



La psychothérapeute Diane Sourrouille a le plaisir de vous informer du prochain colloque de psychanalyse à Paris organisé par le Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital (RPH) qui se déroulera le samedi 22 avril prochain et portera sur :

Amour et transfert
Au cœur de la clinique psychanalytique

Ce colloque a le lieu dans le cadre de notre triptyque sur le thème de la Haine, l’Ignorance et l’Amour. Il s’agit donc du dernier volet qui fait suite au colloque qui s’intitulait :
La passion de l’ignorance ou le savoir inconscient.


Premier amour, amour toujours, amour qui sauve…
De l’amour de soi à l’amour de l’autre, l’amour anime et nous pousse à vivre. Mais, quand il s’enflamme et devient passion de l’être, l’amour fait mal. Relation fusionnelle, conflictuelle, besoin pathologique d’aimer ou d’être d’aimé, lien d'emprise... quand la dépendance extrême emboîte le pas au sacrifice de soi alors, soudain, la haine se met à chasser l’amour qui se meut en pure souffrance. 
La clinique psychanalytique témoigne largement de la multitude de ces visages au cœur du transfert.
Entre amour et désir, quelle différence ? Qu’est ce qui soutient la possibilité d’aimer une vie entière ? Du désir d’amour au désir de savoir, comment le psychanalyste opère-t-il dans le maniement du transfert ? Comment l'être peut-il sortir de cette passion qui le touche en plein cœur et implique tant de souffrance dans sa vie ?


Autant de questions auxquelles nous espérons que ce colloque de psychanalyse permettra d’amener des éclaircissements. Nous vous attendons donc nombreux pour échanger et discuter sur ce thème :
Amour et transfert
Au cœur de la clinique psychanalytique

le samedi 22 avril 2017 à Paris.

Pour vous inscrire, merci d’envoyer le bulletin d’inscription que vous trouverez en pièce jointe avec le descriptif de cette journée d’étude.



Pour plus d’information sur les colloques organisés par le RPH : http://www.rphweb.fr/colloques-1.html